Forum OM - Actu OM - Matchs OM - Débat OM - Streaming OM - Bienvenue sur le forum OMSupporter !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 22:28

Et de 3...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CR7
Débutant
Débutant
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/09/2017

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 22:33

C'est du n'importe quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drogbou
Administrateur
avatar

Messages : 648
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 22:38

Je suis bien content d'être aux vendanges et de ne pas pouvoir voir ce massacre, une fois de plus...
Faut pas dire l'excuse de Gustavo au milieu, c'est l'équipe complète qui ne va pas.
Rami - Abdenour, ce sont des bons défenseurs, mais ensemble Ca va pas, aucune vitesse, aucune relance, ils sont pareil tout les deux, aucune complémentarité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 22:44

But de Sanson...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 22:52

Terminé, défaite 1-3. Je ne vais pas faire de débrief à chaud, car il risquerait d'être assez violent, j'attendrais demain matin pour le faire.

Tout ce que je peux dire, c'est qu'il faut absolument que Garcia s'en aille, le plus vite possible. Il est mauvais, ce soir encore, il a tout foiré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CR7
Débutant
Débutant
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/09/2017

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 23:47

C'est inadmissible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luom
Contrat Pro
Contrat Pro
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 40
Localisation : Franche comté

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Dim 10 Sep - 23:54

Bonsoir,

Un MERCATO soit disant préparé de longue date, finissant sous le signe de la PRECIPITATION, de l'affolement. Des indicateurs qui ne sont généralement aucunement propice pour travailler sous les meilleurs conditions. Un jeu pratiqué qui frise la faute professionnelle, tellement l'implication collective se veut inexistante. Une forme de lassitude, de refus, de résignation, devient la marque de fabrique actuellement. Bref, me concernant, l'inquiétude se veut grandissante au fur et à mesure de l'évolution de la situation dans moult secteurs d'activités ciblant l'institution olympique de MARSEILLE. Que ce soit au niveau du spectacle proposé, des discours tenus suite à une présentation d'un projet se voulant d'un degré d'exigence élevé et reposant normalement sur une panoplie de certitudes pour refaire de L'OM une place forte. Malgré du travail abattu, je ne suis plus persuadé aujourd'hui, que se qui a été entrepris corresponde à une réalité, un contexte, une situation, qui pourrait s'avérer payante par la suite. Certes, laisser du temps, pour constater qu'effectivement, leur feuille de route pourrait représenter une stratégie astucieuse pour remplir des objectifs fixés en interne. Mais malheureusement, la sonnette d'alarme retentie depuis un moment. Il sera difficile pour FRANK MCCOURT, le président EYRAUD d'exister, si il n'y a pas plus de souplesse dans la discipline budgétaire. Il y a suffisamment d'indicateurs qui devraient leur faire comprendre que la politique instaurée aujourd'hui, subit un décalage conséquent suite, aux pratiques d'un marché subissant une inflation dans lequel seul les plus riches et les plus rusés pourront tirer leur épingle " du jeu ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 0:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luom
Contrat Pro
Contrat Pro
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 40
Localisation : Franche comté

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 0:35

Article pertinent :

http://yourzone.beinsports.fr/football-ligue-1-mercato-champions-project-rudi-garcia-om-un-ete-dans-le-brouillard-118755/


OM : Un été dans le brouillard

Être digne. Tel était l’enjeu de cet été pour l’Olympique de Marseille. Être digne de son statut, de son histoire, et évidemment des nouveaux espoirs, nés des discours et promesses accompagnant le lancement du nouveau projet. Si la période estivale est normalement synonyme de beau temps et de réjouissances. Pour l'OM et ses supporters, l'été fut bien plus difficile.


Si cet été n’était qu’une étape d’un processus, qui en connaîtra bien d’autres, il fut logiquement présenté comme le premier moment charnière du fameux « Champions Project ». Les attentes n’étaient pas démesurées, l’exigence n’était pas déraisonnable, elles étaient simplement à la hauteur du moment.


Un espoir de fond : compétence, travail, audace

Au-delà des grands noms et des lumières médiatiques auxquels le supporter aime voir son équipe associée en périodes de mercato, l’enjeu de fond pour un supporter de l’OM était de pouvoir arriver à la conclusion qui lui fera dire début septembre : « nous sommes enfin entre des mains expertes », « nous sommes enfin un club de qualité, où la compétence règne ».

C’est pour cela, que réfuter toute critique du présent, au nom d’un futur qui serait forcément grandiose, n’est en rien pertinent. L’enjeu de l’été 2017 n’était pas de voir l’OM signer des superstars du football, ni de construire une équipe pouvant rivaliser avec Monaco et le PSG. C’était un enjeu de fond, qui concerne le fonctionnel (le comment) et la qualité du travail.

Le fait de « bien travailler », et le terme de « compétences football », ne sont pas des concepts abstraits, ces termes ont une signification propre et réelle. Pour tout supporter, ils représentent des besoins vitaux. Et si il existe un club français qu’a été privé de compétence depuis 20 ans, c’est bien l’OM.

La compétence est bien sur la clé pour tout club, quelque soit les moyens (bien travailler n’est pas une question de moyens). Exploiter au maximum son potentiel (finances, prestige, attractivité), est le critère numéro un pour évaluer le travail d’un dirigeant.

On peut dire que pour l’OM, les modèles de compétence doivent être des clubs comme : Naples, Séville, Monaco, Villarreal, Atletico, Benfica, Porto, Dortmund, Nice…

Tous ces clubs n’ont pas forcément tous des moyens équivalents à ceux de l’OM, et il n’est pas question d’exiger de l’OM d’atteindre le niveau de Naples, Dortmund ou Monaco en 1 an. C’est la qualité de leur travail qui impressionne, qui leur permet d’exploiter remarquablement leurs potentiels et qui doit servir d’exemple pour les dirigeants olympiens.

Des mois durant, Jacques-Henri Eyraud enchaina les tournées médiatiques intenses, avec quelques phrases clés, répétées inlassablement : « Nous allons frapper fort », « nous voulons jouer les premiers rôles dés l’an prochain ». Certains sonnant même comme des slogans de campagne : « Dire c’est faire rire, faire c’est faire taire ».

Ces discours allaient bien au delà de l’opération séduction, on était là dans les promesses devant se concrétiser par des actes forts. Si les promesses en terme de résultats sportifs court terme ne sont pas les plus précises, ni importantes qui soient (si ce n’est la 3ème place), c’est avant tout des promesses de travail et de qualité qu’il fallait entendre.

Nous sommes début septembre, l’heure du bilan de travail a sonné. Il n’est pas reluisant…


Des manques, des incohérences, des désillusions

En terme purement quantitatif, les besoins étaient importants étant donné les ambitions avancées. Il était légitime d’attendre 8 ou 9 recrues : un gardien, deux DC, un AG, un 6, un 8, et deux attaquants axiaux (un arrière droit aurait été aussi le bienvenu).

La première déception, la plus factuelle en tout cas, concerne cet aspect. Les dirigeants de l’OM ont conclus seulement 7 arrivées.

L’exigence est dans les détails, c’est ce qui fait la différence, ne pas avoir recruté un milieu relayeur supplémentaire est une grossière erreur, un manque qui risque de couter cher (on peut dire la même chose pour le poste d’arrière droit). L’OM ne peut compter uniquement sur 3 joueurs pouvant couvrir les postes de relayeurs : Morgan Sanson, Maxime Lopez et Zambo-Anguissa (qui de surcroit, est plutôt un deuxième 6 qu’un 8).

Un club qui aura 22 matchs à jouer durant les 4 prochains mois, se met ainsi tout seul dans une position de fragilité latente. En terme de profil, il était indispensable de recruter un relayeur de qualité, soulageant Lopez d’une pression bien trop forte pour un si jeune joueur. Un numéro 8 créatif, fin, talentueux, plus confirmé que Maxime Lopez, est un profil manquant cruellement. Devoir jouer avec 2 profils défensifs dés que Lopez ou Sanson ne sont pas sur le terrain, est une limite majeure.

William Vainqueur regretté de manière inouï par les amoureux de l’OM, n’avait aucunement le profil. C’est un joueur bien trop limité dans son jeu de passe, son intelligence, sa créativité.

La grande désillusion pour tout supporter durant cet été qualifié de « premier grand moment du Champions Project » par Jacques-Henri Eyraud, porte sur les recrues en elles-mêmes.

Il est impossible de ne pas sentir trompé, et cela à 2 niveaux différents :
- le niveau des joueurs ( leur talent, leurs faiblesses, leurs potentiels)
- et surtout : ce que disent les profils des recrues sur le « travail », la compétence et le fonctionnement du triumvirat Eyraud-Garcia-Zubizarreta.

Pour ce qui est du niveau intrinsèque des recrues, la principale déception se trouve en charnière centrale. Au moment de constituer cette charnière centrale, il était légitime d’espérer deux éléments : une hiérarchie avec un patron de défense de très haut niveau, et encore plus important : une complémentarité.

La déception est grande, non pas que la hiérarchie soit indispensable, et on comprend aisément que recruter un défenseur de très haut niveau (des noms comme DeVrij ou Koscielny) puisse être très compliqué. Mais ne pas avoir deux défenseurs centraux offrant des garanties d’un certain niveau, il s’agit là d’une désillusion évidente. Si l’on peut considérer qu’Adil Rami avec son expérience et le fait de venir de Séville, apporte certaines garanties (pas d’un grand niveau ceci dit), on ne peut pas en dire de même pour Aymen Abdennour, qui n’est absolument pas performant depuis 2 ans, et dont Valence essayait de se débarrasser depuis un certain temps.

Pour ce qui est de la complémentarité, sur le papier la faute est encore plus grave. L’idéal est d’avoir un gaucher et un droitier, mais ce n’est pas essentiel. Par contre ce qui l’est, est d’avoir au moins un très bon relanceur dans cette charnière centrale, particulièrement quand on parle d’une équipe censée posséder le ballon, jouer au sol, maitriser, créer, contre les 3/4 des équipes de son championnat.

Adil Rami a une mobilité intéressante, mais prend peu d’initiatives, et son jeu de passe est pauvre, si ce n’est des relances mi-longues parfois réussies. Abdennour lui joue plus court, mais de manière très limitée, avec un manque de maitrise et finesse. On peut difficilement être satisfait du recrutement de cette charnière centrale, que ce soit sur le plan du niveau individuel, ou sur le plan d’une complémentarité technique faible et qui risque d’être un frein importante pour le jeu de l’OM.

Un autre poste, où tout supporter de l’OM était en droit d’attendre mieux, il s’agit du poste de numéro 9. C’est le poste symbole, celui qui devait montrer quelque chose de spécial en terme de dimension et d’ambition. La communication autour de cet été élément clé fut grande, comme l’ont logiquement été les espoirs.

Si il peut être difficile de signer dés cet été, celui qui serait l’Ibrahimovic de l’OM (à l’échelle des moyens), la dimension de l’attaquant recruté est forcément une déception. Si il est naturel aujourd’hui pour beaucoup de s’en satisfaire, Konstantinos Mitrglou n’était pas ce que le peuple olympien espérait. Il n’est aucunement question de remettre en question la capacité de Mitroglou a marqué en L1, et de se faire aimer profondément des supporters de l’OM par sa personnalité (et par ses qualités), mais il n’a pas vraiment la dimension et l’expérience (des grands championnats) qu’on associait avec le fameux « grand attaquant » espéré.

Toujours sur ce poste de numéro 9 : Valère Germain est un très bon joueur, mais pour être à la pointe d’un 4-3-3, ses limites physiques pour assumer ce rôle sont trop importantes. Il ne peut difficilement être une menace sans avoir à ses cotés un point de fixation. Il n’est ni imposant par sa taille, ni par ses qualités athlétiques, ni par sa vitesse. Dés que le niveau d’adversité s’élève, il n’est pas une grande menace sur les centres, ni dans la profondeur…Il a besoin d’un joueur en pointe, lui offrant temps et espace.

Pour toutes ses raisons, il lui est très difficile d’avoir de l’impact et de se créer des occasions dans ce système. On le voit bien en ce début de saison, où il n’a marqué que lors de 2 des 8 matchs joués par l’OM : au Vélodrome, face à Ostende et Domzale…Il a été très peu présent dans les autres matchs (notamment dans la surface adverse), peu impactant. Cela est forcément une grande limite, car à plusieurs reprises, il sera seul en pointe : absence de Mitroglou, remplacement Germain/Mitroglou quand l’OM jouera en 4-3-3 (système de toujours de Garcia). Le 4-4-2 est pour lui la solution, c’est surement la meilleure solution, bien que cela pose d’autres questions pour l’OM.

Recruter Steve Mandanda est dû au lien fort qu’il existe avec l’OM, ce qui est un critère particulier, mais qui va dans le sens d’une culture club que l’on doit défendre. Il est un très bon gardien, donc un supporter peut clairement s’en satisfaire. Luiz Gustavo est évidemment la grande recrue de cet été, et représente une plus-value sportive importante par rapport à William Vainqueur et son jeu de passe quelconque. Il apporte énormément de maitrise, d’intelligence, d’expérience. Il là pour être le patron. Il est un peu le rayon de soleil de cet été gris.

Pour ce qui est du poste d’arrière gauche, Jordan Amavi a du talent, il a cependant beaucoup a prouver, il sort d’une saison en deuxième division anglaise. Il n’y a pas de critique particulière à faire en terme de valeur pur, ni dans un sens ni dans l’autre. Wait and see.

Comme il l’est dit précédemment, l’enjeu ultime cet été reposait sur ce que nous dirait le profil des recrues, sur la qualité du travail des dirigeants, sa profondeur, les connaissances démontrées, leur expertise, leur culot, leur ouverture, leur imagination. C’est ce qu’on attend, c’est cela qui caractérise des dirigeants de qualité et un club travaillant très bien, et exploitant son potentiel.

Malheureusement, le constat est très négatif à tous ces niveaux.


Un mercato refermé sur soi-même : le travail n’est pas là

Il suffit de lister le nom des recrues, connaitre leurs parcours, pour comprendre que globalement ce recrutement ne fût pas le résultat d’un travail profond et de qualité. On est là aux antipodes d’un recrutement ouvert, ne se mettant pas de limites autres que les limites financières.

Le recrutement de l’OM, a une couleur très marquée, beaucoup trop marquée : une couleur française, une couleur Ligue 1, une couleur….Garcia.

Sur les 11 recrues de l’ère Garcia : 9 sont des anciens joueurs de Ligue1, 2 anciens joueurs de l’OM, 1 ancien joueur de Garcia, un joueur né à Marseille, un joueur de Montpellier…

Le problème n’est pas qu’un joueur français ne puisse pas être une bonne recrue, le problème est que cela soit un critère et/ou un élément montrant un manque de connaissances. Un effectif doit avoir un certain nombre de joueurs du clubs, un certain nombre de joueurs du pays en question, c’est important, mais ce nombre doit être limité, il est un besoin mais aucunement un critère guidant le recrutement.

9 sur 11, on est là dans une aberration statistique, un déséquilibre évident. Bien trop évident pour être une coïncidence, un simple hasard.

Si ce n’est pas un hasard, c’est donc volontaire, et c’est cela qui est grave. Ce recrutement est clairement marqué d’un critère : un critère L1, un critère français (et si un lien direct existe avec l’OM ou Garcia, c’est encore mieux, et c’est privilégié…).

Par nature un critère est restrictif, mais là il l’est particulièrement. L’OM se referme, se limite. Plus un club a du choix, plus il a accès à de qualité et à une variété de profils.

Les joueurs de qualité se trouvent absolument partout. Et même si on veut utiliser l’excuse d’une cellule de recrutement à reconstruire, c’est là une excuse limitée. Des joueurs de qualité correspondant aux moyens et besoins du club, il y en a évidemment dans les championnats qui nous sont proches géographiquement, et dans les championnats les plus visibles.

De plus, un directeur sportif, à moins d’être nouveau dans le monde du football, est censé avoir une « base de données » déjà très importante, une connaissance très large en terme de joueurs.

La plupart des recrues de ce nouvel OM, ne requiert que peu de réflexion et de travail. Penser à Amavi, Abdennour, Mandanda, Germain, Rami, Sertic, Payet, Evra, Sanson demande pas un grand travail de recherche et de réflexion, au contraire.

Il s’agit-là de pistes recyclées depuis des années par l’OM, mémé sous José Anigo pour certaines, c’est dire. On est obligé de se demander, en terme de mercato : où est la plus-value de ces dirigeants censés être plus compétents que les précédents ? On voit là des noms nécessitant aucunement un directeur sportif de renom…

Le président de l’OM n’a eu de cesse de répéter que le club préparait ce grand moment depuis novembre. Aujourd’hui, on se demande forcément à quoi à consister ce « travail » de 10 mois (novembre-aout).

Un travail de 10 mois et un directeur sportif de renom, pour en arriver à un recrutement totalement refermé sur soi, conservateur, à l’horizon si restreint et basé sur des pistes recyclées…est une grande désillusion, ainsi qu’une inquiétude pour l’avenir.

C’est ici la plus grande des déceptions. L’OM a été à l’inverse d’un club de qualité.

La gestion des départs, qui a semblée flou durant tout l’été (qui doit rester ? qui doit partir ?) et qui n’a jamais semblée avoir été pensée, est un autre élément allant dans le sens d’un amateurisme déconcertant. Au point qu’aujourd’hui l’OM compte toujours dans ses rangs de nombreux joueurs n’ayant plus leur place : Bedimo, Fanni, voire Sarr, Hubocan…

Le timing des recrutements, avec un OM se retrouvant à 5 jours de la fin du mercato, sans 4 recrutements nécessaires, dont les 2 plus importants de l’été, , se retrouvant dans une situation d’urgence, et basant des recrutements majeurs (9 et DC) sur de simples « opportunités de fin de mercato » est encore un élément alourdissant le désappointement. Si cet été a été préparée, alors il l’a été de manière indigne.

Il est maintenant temps d’essayer de comprendre les raisons d’un travail si faible, si brouillon et décevant.

La principale cause se trouve dans la première grande décision de l’ère McCourt/Eyraud : engager Rudi Garcia et le mettre au centre de tout le projet sportif.



Le Rudi Garcia Project : une grande limite pour l’OM

Il s’agit là de la faute originelle de Jacques-Henri Eyraud. Débutant dans le monde du foot, l’homme d’affaire spécialiste de la communication et des médias, a tenu absolument à continuer à rester dans ce qu’il maitrise le mieux ; la communication et l’échange.

La décision de faire de Rudi Garcia le coach de l’OM, est guidée par cette volonté-là. Il permet deux choses :

1. D’échanger au quotidien avec un coach accessible, ouvert à l’échange, parlant parfaitement français, laissant au président de l’espace médiatique

2. Lancer le projet avec un coup médiatique fort, avec un coach connu de tous, ayant une bonne image auprès du public et des médias, et facilitant l’intégration du nouvel OM dans un football français méfiant, voire malveillant, vis à vis des coachs étrangers

Engager un coach étranger peu connu du grand public français n’était pas compatible avec ces besoins ressentis par Jacques-Henri Eyraud. Et c’est encore plus le cas, si on parle d’un coach peu ouvert à l’échange, ou en tout cas pas autant que le souhaite le président.

Attendre le mois juin pour choisir l’entraineur (l’OM aurait eu beaucoup plus de choix), aurait été incompatible avec la volonté de faire rapidement parler en bien du fameux projet.

Rudi Garcia était donc aux yeux d’Eyraud, le profil idoine, le choix évident. Cela mit inévitablement le club en position de faiblesse face à un coach qui sait sa valeur immense aux yeux du président. Rudi Garcia ne s’est alors pas privé pour soumettre une demande, en fait une exigence : avoir les pleins pourvoir pour tout ce qui concerne l’équipe première.

Lui qui fut pendant 2 ans sous l’autorité d’un des DS les plus puissants d’Europe, Walter Sabatini, en a clairement tiré une frustration et une soif de liberté.

N’ayant d’autres choix que de céder aux demandes de son premier et unique choix, Jacques-Henri Eyraud se mit alors à la quête d’un directeur sportif, avec comme principal critère : qu’il accepte de ne pas être le patron du recrutement, et d’être soumis aux souhaits du coach, que ce soit en terme de profil mais encore plus en terme de noms.

Il fallait donc un homme conciliable, n’ayant pas une soif immense de pouvoir, n’étant pas habitué à décider de tout ou presque. Comme ce fut le cas pour l’entraineur, les possibilités furent alors fortement réduites par un tel critère.

Les grands noms références à ce poste de directeur sportif, deviennent incompatibles. Imaginer des Monchi, Sabatini, Campos ou (en les débauchant à l’été) Henrique, Berta, Zorc, se soumettre à l’autorité de Rudi Garcia, serait du domaine du fantasme.

Des contacts avancés ont existé avec l’un d’entre eux (Luis Campos), mais au final il a refusé et les propos du président à son sujet ne laissent guère de doutes aux raisons de ce refus : « l’esprit d’équipe est la qualité à avoir pour nous rejoindre »…Le lien entre ce refus et la répartition du pouvoir est implicitement avancé.

Andoni Zubizarreta, homme humble, simple, gardant une certaine distance avec le système du football et du mercato, fut logiquement perçu comme le profil répondant à ces attentes. Il fallait un directeur sportif conciliant, faisant peu d’ombre à l’omnipotent Garcia, Zubizarreta fut celui-là. Sa capacité à travailler sur la formation et les structures, est aussi une qualité allant dans le sens d’un DS dont le champ d’action ne dépend pas du travail sur le mercato, et laissant encore donc plus de liberté à l’entraineur-manager.

On comprit alors rapidement que la 1ère étape du « Champions Project » est le « Rudi Garcia Project ».

Jacques-Henri Eyraud a sans aucun doute les yeux de Chimène pour Rudi Garcia. Malheureusement, au delà des limites de coach dont on peut s’inquiéter (à lire ou relire ici : http://urlz.fr/5Llx ), il fait peu de doutes qu’il n’ait pas la dimension d’un manager.

Avoir des pouvoirs élargis, requiert une certaine dimension, un certain niveau, une aura, une connaissance immense en terme de joueurs (et de football bien sur), une vision ouverte sur l’Europe et le monde.

Se soumettre pleinement à Louis Van Gaal, Pep Guardiola ou Marcelo Bielsa, fait sens. Se soumettre à Rudi Garcia, beaucoup moins. Cela limite forcément le développement du club, en tant qu’entité qui s’ouvre et qui grandit.

Un OM à la dimension de Rudi Garcia, est un OM à la dimension d’un « manager » très limité (et limité en tant que simple coach). Comme il l’est dit plus tôt dans cet article, l’OM a effectué un recrutement replié sur lui-même, très français, très Ligue 1, peu ouvert, peu courageux, manquant de travail et d’ambition…Ces adjectifs collent parfaitement à Rudi Garcia, ce n’est pas là un hasard…

L’empreinte de Garcia sur ce recrutement on la voit dans les noms, dans les profils, dans les parcours des recrues. En terme de style de jeu, signer une charnière centrale Rami-Abdennour, et ne pas avoir recruté le moindre milieu créatif, démontre que sa réputation de coach “offensif” qu’il a longtemps eu, était erronée.

Il faut aussi souligner que lorsque des dirigeants basent leurs discours sur le principe de long terme, un recrutement qui comprend autant de joueurs se rapprochant de la trentaine ou l’ayant dépassé, semble contradictoire. Que ce soit en terme de qualité, ou de développement, on est là dans du moyen (du moyen terme pour ce qui est du développement).

On peut dire avec quasi-certitude, que le pouvoir décisionnel de Zubizarreta cet été a été faible, et que la grande majorité de ses propositions, de ses idées, ont été rejetées par Garcia. Il a été évoqué des tensions, des frustrations, cela parait crédible et compréhensible. Impossible aujourd’hui d’être pleinement affirmatif, mais on peut se poser des questions sur l’avenir de ce duo qui n’en est pas vraiment un.

Dire cela ne doit pas totalement exonérer Andoni Zubizarreta, dont on attend toujours de voir la plus-value au sens large qu’il est censé représenter. L’homme est admirable, mais il est impossible de dire aujourd’hui que l’OM possède un grand directeur sportif. Si il est dans l’incapacité de montrer quoi que ce soit, du fait du déséquilibre des pouvoirs avec Rudi Garcia, on peut se demander comment accepte-t-il une telle situation.

L’OM en est là. Les dirigeants devaient montrer cet été aux amoureux de l’OM, que le club était enfin dans l’ère de la compétence, du travail et de l’ambition, c’est raté. Le flou fut total, les incertitudes permanentes et les preuves de travail de fond quasi-inexistantes.

Le but était de pouvoir se dire « l’OM a grandit, et travaille enfin comme le font les clubs de qualité ». Malheureusement, il est impossible aujourd’hui pour un supporter d’exprimer cette satisfaction. Là est toute la désillusion.



Grandir mieux

En conclusion, on peut dire qu’on a ici analysé ce qu’a été ce mercato et le recrutement en général depuis l’ère McCourt, et ce qu’il nous dit au sujet de l’OM version McCourt/Eyraud/Zubizarreta/Garcia. On ne condamne aucunement le projet, ça n’aurait aucun sens, car on est là qu’au début d’une ère qui est censée durer.

Mais le décalage entre les attentes légitimes des supporters, et ce que fut ce mercato (tant dans la forme que dans le fond), déçoit logiquement et inquiète. Pour se défendre Jacques-Henri Eyraud aime à parler en permanence de « long terme “. Il n’est pas question de nier le principe du développement long terme, mais de dire que c’est là un élément narratif classique, utilisé à excès par le président pour se protéger. Insister sur un futur lointain, a pour but que les supporters intègrent inconsciemment l’idée que le futur sera forcément beau, car il est lointain. Et que le présent n’existe plus vraiment, ou en tout cas ne compte plus vraiment, et n’est donc pas critiquable.

Paradoxalement, à court terme le club peut atteindre ce qui doit être son objectif : la 3ème place. L’OGC Nice a des problèmes et n’est pas un club habitué à devoir gagner. L’OL dépend toujours plus de ses individualités, à ce niveau-là impossible de remplacer Tolisso et Lacazette. De plus ils ont laissés partir de manière inexplicable, deux joueurs de grande qualité (Mammana et Darder). Quant à Bordeaux, difficile d’avoir des garanties, malgré leur vrai travail de recrutement qui a des chances de porter ses fruits.

L’OM peut donc atteindre son objectif court terme (sans que ce soit une certitude, loin là), mais cela ne signifie pas que l’OM a grandit comme il le devrait, et que le club travaille comme il devrait le faire.

Avoir un peu de chance, profiter d’une concurrence faible ou instable, peut être suffisant sur une saison et pour un objectif limité. Mais atteindre le très haut niveau repose sur l’exigence, l’extrême compétence, la connaissance, l’expérience de ce niveau, le travail de fond, l’ambition, etc.

Ce qu’ont démontrés les dirigeants marseillais depuis leur arrivée, et particulièrement cet été, ne va clairement pas dans le bon sens. L’espoir est toujours là, un certain enthousiasme aussi, ce qui est normal, mais il va falloir en être bien plus digne dans le futur.

« Dire c’est faire rire, faire c’est faire taire » aime à répéter le président.

Malheureusement pour l’instant, l’OM n’a pas fait taire grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 9:19

OM 1-3 Rennes : les notes de la presse

Voici les notes de la presse après la rouste subie face à Rennes (1-3) hier dimanche au Vélodrome. En vidéo, les flops de la rédaction du Phocéen.



Les papys ne résistent plus

Le quotidien régional stigmatise le match calamiteux de Patrice Evra et de ses partenaires de la défense olympienne. Mais le reste de l'équipe en prend aussi pour son grade, tout comme Rudi Garcia.

Mandanda (2,6) - Sakai (puis Sarr 2,6), Rami (2), Abdennour (1), Evra (1) - Sertic (2), Lopez (2,3), Sanson (3) - Thauvin (1,6), Germain (2,6), Payet (2,6)
Garcia (1)



OM, Fantômes Project


Le quotidien sportif remet le projet de l'OM en question en titrant en première page "FiascOM". Les notes des joueurs sont à l'avenant, même si elles sont plus clémentes que La Provence.

Mandanda (3) - Sakai (puis Sarr 4), Rami (3), Abdennour (2), Evra (2) - Sertic (2), Lopez (2), Sanson (3) - Thauvin (2), Germain (3), Payet (4)
Garcia (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 9:25

Incidents en fin de match.

Le quotidien régional revient sur l'ambiance du Vélodrome hier dimanche, avec la colère des supporters olympiens. Après la claque reçue à Monaco (6-1) il y a deux semaines, l'humiliation subie face à Rennes a eu du mal à passer.
La démission de Rudi Garcia a été demandée durant de longues minutes, et les promesses de Jacques-Henri Eyraud ont été fustigées sur une banderole des Ultras. La fin de soirée a été houleuse et les forces de l'ordre ont dû intervenir après le coup de sifflet final en bas du Virage Nord.

LePhocéen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luom
Contrat Pro
Contrat Pro
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 40
Localisation : Franche comté

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 9:57

Flo' a écrit:
Incidents en fin de match.

Le quotidien régional revient sur l'ambiance du Vélodrome hier dimanche, avec la colère des supporters olympiens. Après la claque reçue à Monaco (6-1) il y a deux semaines, l'humiliation subie face à Rennes a eu du mal à passer.
La démission de Rudi Garcia a été demandée durant de longues minutes, et les promesses de Jacques-Henri Eyraud ont été fustigées sur une banderole des Ultras. La fin de soirée a été houleuse et les forces de l'ordre ont dû intervenir après le coup de sifflet final en bas du Virage Nord.

LePhocéen


Salut mon ami,

Tu ne m'enlèveras pas l'idée de la tête qu'il y a anguille sous roche...Trop d'indicateurs incitant à se méfier de ce PROJET se voulant ambitieux et reposant sur moult garanties.

Bises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 9:58

luom a écrit:
Flo' a écrit:
Incidents en fin de match.

Le quotidien régional revient sur l'ambiance du Vélodrome hier dimanche, avec la colère des supporters olympiens. Après la claque reçue à Monaco (6-1) il y a deux semaines, l'humiliation subie face à Rennes a eu du mal à passer.
La démission de Rudi Garcia a été demandée durant de longues minutes, et les promesses de Jacques-Henri Eyraud ont été fustigées sur une banderole des Ultras. La fin de soirée a été houleuse et les forces de l'ordre ont dû intervenir après le coup de sifflet final en bas du Virage Nord.

LePhocéen


Salut mon ami,

Tu ne m'enlèveras pas l'idée de la tête qu'il y a anguille sous roche...Trop d'indicateurs incitant à se méfier de ce PROJET se voulant ambitieux et reposant sur moult garanties.

Bises.

Salut collègue Drink

Complètement d'accord avec toi, je me poses de plus en plus de question sur ce fameux projet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémy.
Administrateur
avatar

Messages : 591
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22
Localisation : France, Marseille

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 9:59

Hier soir en rentrant du stade je n'ai pas voulu passer sur le forum pour venir faire mon analyse du match par peur de regretter certaines paroles voir d'être agressif et malpolie aux regards des membres de la communauté donc c'est à tête reposée que ce matin j'écris..

En arrivant hier au Vélodrome tout était réunit pour qu'on puisse assister à une belle rencontre de notre équipe (belle pelouse, supporters présents, chants à l'unissons et surtout une affluence assez intéressante pour un dimanche soir et après cette défaite à Monaco) donc tout était en parfaite alchimie pour que les joueurs se sortent les doigts du cul, non ? Smile

Malheureusement vu des tribunes ça n'a rien à voir avec ce que vous et d'autres ont pu voir à la télévision. Il n'y avait aucun jeu, aucun mouvement, aucune solution.

Le milieu de terrain était dépassé, clairement, mais que dire de la défense ? Je pense qu'à un moment donner il faut que Rudi Garcia pose ses couilles sur la table et dise à Evra qu'il n'a plus le niveau pour être titulaire et qu'il faut qu'il laisse sa place à Jordan Amavi et qu'il se contente de quelques bouts de matchs voir des matchs de Coupe de France et Coupe de la Ligue mais actuellement et vu son âge et ne peut prétendre à rien d'autre vu son niveau affiché actuellement..

Concernant la charnière Rami - Abdennour je vais être encore indulgent, Rami depuis le début de saison c'est plus que correct et Abdennour c'était son premier match et connaissant le joueur je sais pertinemment qu'il est très largement supérieur à ce qu'il a pu faire hier soir, en même temps en étant axial-gauche il était pas aider par son latéral..

Comme je l'ai dis plus haut, au milieu c'était le néant donc rien à ajouter.

Parlons désormais de l'animation offensive. Sujet sensible..

Suis-je le seul à trouver Payet en surpoids et en manque de vitesse ? Il n'est clairement pas dans le rythme, il n'est pas assez percutant et surtout distille très peu de bon ballons pour son attaquant donc à partir de là on ne peut pas prétendre à mieux quand on sait que c'est "censé" être le meilleur élément de notre équipe.

Parlons de Valère Germain, ok il est sympathique, avenant, souriant mais c'est 0 but en 5 matchs de championnat et 5 buts face à Oostende et Domzale, paradoxe ? Sur sa seule action qu'il a eut, il ne doit jamais lober le gardien, un tir croisé et c'était réglé..

Pour finir Thauvin je l'ai assez répéter, ce qu'il à fait la saison dernière c'était du sur-régime rien de plus.

Pour conclure je vais reprendre les mots d'Habib Beye hier soir: "Je veux bien que l'OM ait un effectif inférieur à Paris, Monaco où peut-être bien Lyon mais vous allez pas me dire que l'OM a un effectif inférieur à Nantes, Anger et Rennes quand même ? C'est un problème d'animation, rien de plus."
.

Je maintiens totale confiance en Rudi Garcia, on verra ou nous en sommes dans 5 matchs.

Allez l'OM!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.omsupporter.forumactif.com
luom
Contrat Pro
Contrat Pro
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 40
Localisation : Franche comté

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 10:14

Jérémy. a écrit:
Hier soir en rentrant du stade je n'ai pas voulu passer sur le forum pour venir faire mon analyse du match par peur de regretter certaines paroles voir d'être agressif et malpolie aux regards des membres de la communauté donc c'est à tête reposée que ce matin j'écris..

En arrivant hier au Vélodrome tout était réunit pour qu'on puisse assister à une belle rencontre de notre équipe (belle pelouse, supporters présents, chants à l'unissons et surtout une affluence assez intéressante pour un dimanche soir et après cette défaite à Monaco) donc tout était en parfaite alchimie pour que les joueurs se sortent les doigts du cul, non ? Smile

Malheureusement vu des tribunes ça n'a rien à voir avec ce que vous et d'autres ont pu voir à la télévision. Il n'y avait aucun jeu, aucun mouvement, aucune solution.

Le milieu de terrain était dépassé, clairement, mais que dire de la défense ? Je pense qu'à un moment donner il faut que Rudi Garcia pose ses couilles sur la table et dise à Evra qu'il n'a plus le niveau pour être titulaire et qu'il faut qu'il laisse sa place à Jordan Amavi et qu'il se contente de quelques bouts de matchs voir des matchs de Coupe de France et Coupe de la Ligue mais actuellement et vu son âge et ne peut prétendre à rien d'autre vu son niveau affiché actuellement..

Concernant la charnière Rami - Abdennour je vais être encore indulgent, Rami depuis le début de saison c'est plus que correct et Abdennour c'était son premier match et connaissant le joueur je sais pertinemment qu'il est très largement supérieur à ce qu'il a pu faire hier soir, en même temps en étant axial-gauche il était pas aider par son latéral..

Comme je l'ai dis plus haut, au milieu c'était le néant donc rien à ajouter.

Parlons désormais de l'animation offensive. Sujet sensible..

Suis-je le seul à trouver Payet en surpoids et en manque de vitesse ? Il n'est clairement pas dans le rythme, il n'est pas assez percutant et surtout distille très peu de bon ballons pour son attaquant donc à partir de là on ne peut pas prétendre à mieux quand on sait que c'est "censé" être le meilleur élément de notre équipe.

Parlons de Valère Germain, ok il est sympathique, avenant, souriant mais c'est 0 but en 5 matchs de championnat et 5 buts face à Oostende et Domzale, paradoxe ? Sur sa seule action qu'il a eut, il ne doit jamais lober le gardien, un tir croisé et c'était réglé..

Pour finir Thauvin je l'ai assez répéter, ce qu'il à fait la saison dernière c'était du sur-régime rien de plus.

Pour conclure je vais reprendre les mots d'Habib Beye hier soir: "Je veux bien que l'OM ait un effectif inférieur à Paris, Monaco où peut-être bien Lyon mais vous allez pas me dire que l'OM a un effectif inférieur à Nantes, Anger et Rennes quand même ? C'est un problème d'animation, rien de plus."
.

Je maintiens totale confiance en Rudi Garcia, on verra ou nous en sommes dans 5 matchs.

Allez l'OM!

Salut l'ami,

Me concernant un problème d'ordre général. Le jeu pratiqué, l'équipe, le recrutement, les moyens, les promesses, les discours, etc... Trop d'indicateurs, d'interventions pour se cantonner juste à un secteur bien précis. J'en suis vraiment désolé, mais MCCOURT, me concernant utilise L'OM comme un tremplin pour se remplir les poches. Je m'oriente de plus en plus vers cette constatation.

Au plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 10:28

Jérémy. a écrit:
Hier soir en rentrant du stade je n'ai pas voulu passer sur le forum pour venir faire mon analyse du match par peur de regretter certaines paroles voir d'être agressif et malpolie aux regards des membres de la communauté donc c'est à tête reposée que ce matin j'écris..

En arrivant hier au Vélodrome tout était réunit pour qu'on puisse assister à une belle rencontre de notre équipe (belle pelouse, supporters présents, chants à l'unissons et surtout une affluence assez intéressante pour un dimanche soir et après cette défaite à Monaco) donc tout était en parfaite alchimie pour que les joueurs se sortent les doigts du cul, non ? Smile

Malheureusement vu des tribunes ça n'a rien à voir avec ce que vous et d'autres ont pu voir à la télévision. Il n'y avait aucun jeu, aucun mouvement, aucune solution.

Le milieu de terrain était dépassé, clairement, mais que dire de la défense ? Je pense qu'à un moment donner il faut que Rudi Garcia pose ses couilles sur la table et dise à Evra qu'il n'a plus le niveau pour être titulaire et qu'il faut qu'il laisse sa place à Jordan Amavi et qu'il se contente de quelques bouts de matchs voir des matchs de Coupe de France et Coupe de la Ligue mais actuellement et vu son âge et ne peut prétendre à rien d'autre vu son niveau affiché actuellement..

Concernant la charnière Rami - Abdennour je vais être encore indulgent, Rami depuis le début de saison c'est plus que correct et Abdennour c'était son premier match et connaissant le joueur je sais pertinemment qu'il est très largement supérieur à ce qu'il a pu faire hier soir, en même temps en étant axial-gauche il était pas aider par son latéral..

Comme je l'ai dis plus haut, au milieu c'était le néant donc rien à ajouter.

Parlons désormais de l'animation offensive. Sujet sensible..

Suis-je le seul à trouver Payet en surpoids et en manque de vitesse ? Il n'est clairement pas dans le rythme, il n'est pas assez percutant et surtout distille très peu de bon ballons pour son attaquant donc à partir de là on ne peut pas prétendre à mieux quand on sait que c'est "censé" être le meilleur élément de notre équipe.

Parlons de Valère Germain, ok il est sympathique, avenant, souriant mais c'est 0 but en 5 matchs de championnat et 5 buts face à Oostende et Domzale, paradoxe ? Sur sa seule action qu'il a eut, il ne doit jamais lober le gardien, un tir croisé et c'était réglé..

Pour finir Thauvin je l'ai assez répéter, ce qu'il à fait la saison dernière c'était du sur-régime rien de plus.

Pour conclure je vais reprendre les mots d'Habib Beye hier soir: "Je veux bien que l'OM ait un effectif inférieur à Paris, Monaco où peut-être bien Lyon mais vous allez pas me dire que l'OM a un effectif inférieur à Nantes, Anger et Rennes quand même ? C'est un problème d'animation, rien de plus."
.

Je maintiens totale confiance en Rudi Garcia, on verra ou nous en sommes dans 5 matchs.

Allez l'OM!

Je suis d'accord avec ton analyse concernant la défense, en revanche, pour Germain, je te trouve assez dur. Il est complètement esseulé devant et il ne peut abvsolument rien faire. Pourtant, il fait de bons appels, ses occasions sont souvent franches, mais que peut-il faire quand il se retrouve complètement tout seul dans la seconde partie de la pelouse ? Parce que oui, hier, on a jouer à 11 derrière quasiment, donc forcément, quand on a l'occasion de faire un contre, et bien le temps que tous les joueurs arrivent, c'est trop tard... Pour son occasion, il a longuement hésité et n'a pas eu le temps de prendre sa décision vu que le gardien est sorti très vite, oui c'est une erreur mais ça arrive!

Si je devais citer UN seul responsable de tous ces pseudos match, de toute ces prestations pitoyable, ce serait Garcia. C'est lui qui fait la compo (qui, disons-le, est souvent incompréhensible), c'est lui qui choisis la tactique, c'est lui qui fait les changements sur le terrain. Et puisqu'on parle de changement, j'aimerais avoir l'explication sur ce changement incompréhensible de Sakai avec Sarr, à la 35e minutes de jeu. Personne ne l'a comprise, il s'est carrément prit une leçon tactique de Romain Danze, remplaçant du stade Rennais!

Je prendrais toujours l'exemple de Bielsa. Baup nous a fait une saison pitoyable, Bielsa arrive, avec les même joueurs, il nous régale, on aura vécue une saison exceptionnelle. Pourtant, les joueurs étaient quasiment identique (à quelque chose près).

Je serai curieux de savoir ce que Garcia leur fait faire aux entrainements, ce qui leur dit après les matchs, après de telle prestation, après de telles humiliation...

Pour l'analyse de Beye, comme à son habitude, il a été très juste et a résumé parfaitement la situation. J'ajouterais que même avec un inférieur plus faible que l'adversaire, avec de la hargne on peut les battre. Paris et Monaco ne sont pas intouchable !


Dernière édition par Flo' le Lun 11 Sep - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luom
Contrat Pro
Contrat Pro
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 40
Localisation : Franche comté

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 10:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo'
Administrateur
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 23
Localisation : Marseille.

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Lun 11 Sep - 10:54

Ah, autre chose aussi. Quelqu'un m'explique ce système de tirer un corner à deux, avec Payet qui feinte et Thauvin qui frappe ? On parle d'un corner là, pas d'un coup-franc...

Pathétique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ray13
Minot
Minot
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 09/09/2017

MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   Mar 12 Sep - 9:22

Pour Germain je pense surtout que c'est pas un 9 pur.
On le voit, dès qu'il a pas de ballon il est complètement transparent. Son poste et son système c'est épaulé d'un autre 9, dans un duo d'attaque, pas seul devant où il lui est impossible de peser sur la défense, encore plus si celle-ci se compose de Gnagnon et Nyamsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ligue 1] OM 1 - 3 Stade Rennais FC [5ème Journée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» histoire des maillots du stade rennais
» Stade-Rennais-35
» PSG - Stade Rennais J10 Samdi 06/10/ 20H au Parc
» Toulouse FC - Stade Rennais le 20/02/2011
» Les maillots du Stade Rennais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OMSupporter :: Saison 2017/2018 :: Matchs Terminés-
Sauter vers: